Bienvenu sur www.francianyelv.hu   A kijelölt francia nyelvű szöveg felolvasásához kattints a hangszóróra! Bienvenu sur www.francianyelv.hu GSpeech

En cette période où le monde politique, tant en France qu’en Hongrie, monopolise plus que jamais les médias, qu’il nous soit permis de nous placer un instant à l’écart des débats pour jeter un bref coup d’oeil sur le vocabulaire utilisé. Ceci en toute innocence, sans aucun parti pris, en simple observateurs, un peu tatillons, il est vrai.

Une première remarque, sans vouloir jouer les Trissotin ou donneurs de leçon. De façon quasi systématique, Viktor Orbán est désigné dans la presse francophone comme le „Premier ministre” des Hongrois. A l’opposé, notre Premier ministre est le plus souvent désigné dans les médias hongrois comme Miniszterelnök, que l’on peut traduire par Président du Conseil. Or c’est précisément de l’inverse qu’il me semble s’agir. Notre Conseil des ministres se tenant, comme l’on sait, au Palais de L’Élysée sous la présidence du chef de l’Etat, alors qu’en Hongrie, c’est bel et bien Viktor Orbán qui préside le conseil des ministres. Remarque tatillonne de puriste, un tantinet pédante.... Certes, mais une habitude qui dénature une différence de taille entre les deux régimes. L’un, celui de notre Vème République qui, à l’opposé de notre vieille IVème, peut être qualifié de régime présidentiel. Au départ taillé sur mesure pour la personnalité du Général de Gaulle, dont les successeurs actuels, hommes de partis, sont loin, il est vrai, d’avoir son aura. Certes, mais il n’en  demeure pas moins. Bon... ne pinaillons pas et laissons faire, puisque le pli a été pris et n’en changeons rien. Cela ne fait de mal à personne et ne nous empêchera pas de dormir. D’autant que nos journalistes sont le plus souvent bien mieux placés que moi, dépourvu de toute formation juridique, à qui je n’ai donc point de leçon à donner. Malgré tout, la remarque s’imposait. Il est vrai que le terme „Premier” est entre autres utilisé au Royaume Uni (ou Prime minister) et en Pologne pour désigner le chef du gouvernement. Pour ces deux pays, on acceptera donc la traduction par „Premier ministre”. Mais, encore une fois, en Hongrie, le terme utilisé est bel et bien celui de Président du conseil (Miniszterelnök), et non de Premier ministre  (Első miniszter).

         

S’il est un domaine où les mots prennent un sens différent en fonction du contexte local, c’est bien celui de la politique. A titre d’exemple, le terme „liberal values” récemment utilisé par Obama au sujet d’un de nos candidats, devrait en principe être traduit par „valeurs progressistes” plutôt que „valeurs libérales”, comme vient de le faire remarquer un  journaliste.  D’une façon plus générale, les notions de „droite” et de „gauche”, dont on ne sait plus trop aujourd’hui ce qu’elles recouvrent très précisément, prennent un sens différent en fonction des pays auxquels on les applique.

D’où, pour teminer, une remarque toute personnelle – mêlant pour le coup mon petit, mais tout petit..., grain de sel dans le débat politique – concernant le Parlement européen dont on parle tant ces jours-ci. Une assemblée dont les membres, désignés par les électeurs de 28 Etats, sont répartis en groupements censés se rassembler autour d’affinités idéologiques. Mais quoi de commun entre un Parti socialiste français, un parti travailliste britannique et une SPD allemande? A l’opposé, quoi de commun entre nos Républicains, la CDU et le Fidesz  hongrois? Une sorte de costume d’Arlequin pour le moins hétérogène. Ce qui, d’ailleurs, semble poser aujourd’hui quelques problèmes au sein du Parti populaire européen où le Fidesz de Viktor Orbán (que je situerais désormais plus proche de notre Front national que de nos Républicains) n’est plus exempt de critiques, parfois sévères, formulées par ses „alliés”. 

Mais bon, ne nous éloignons pas de notre sujet et fermons ici cette petite parenthèse „lingusitique” que d’aucuns trouveront prétentieuse, voire mesquine et sans grande importance. Mais encore une fois, cela devait être dit et, je l’espère, vite oublié. Que le lecteur m’en pardonne...

PW – 6 mai 2017

Kövess minket!

Be-/ kijelentkezés

Blogíráshoz, videóajánláshoz jelentkezz be!

Francia szótárak

Hirdetés

Pierre Waline blogja

 

Bíró Ádám blogja Párizsból

 
 

Actualité sportive vue de Budapest

Francia idegenlégió blog

 

Baranyi Beatrix, Recto et verso

 

Állásajánlatok

A címoldalról ajánljuk

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4

Franciatanárok

  • 1
  • 2

A Blog szerzői

  • 1
A kijelölt francia nyelvű szöveg felolvasásához kattints a hangszóróra! Francianyelv.hu felolvasó